2017 en 12 clichés (2/2)

Le 27.12.2017 à 09h29

Club

Deuxième volet de la rétro 2017 en images… Avec un bonus à la fin. Retrouvez les images qui ont marqué cette année riche en émotions.

lls auraient pu le jouer à moitié et ne penser qu’au Stade de France. Mais au SCO, ce n’est pas comme ça que ça se passe. A domicile pour la dernière journée de la saison, les Scoïstes ont voulu faire plaisir à leurs supporters pour bien clore la page championnat, avant de se consacrer pleinement à la Coupe de France. Angers s’impose 2-0 à la maison face à Montpellier et termine à la 12ème place du championnat. Objectif rempli !

Ils sont là, les héros de la finale. Une finale historique, frustrante mais magnifique aussi. Pendant 90 minutes, les Angevins ont fait honneur à leurs couleurs et représenté fièrement tout une ville, un département, une région.

Dimanche 6 août 2017. Après plus de deux mois passés à attendre ces retrouvailles, les Scoïstes jouent de nouveau devant leurs supporters, pour l’ouverture de la nouvelle saison face aux Girondins de Bordeaux. Menés, ils vont trouver les ressources pour recoller dans les tout derniers instants de la rencontre grâce au Baptiste Guillaume qui réussit sa première à la maison !

Plus d’un après sa grave blessure, Billy Ketkeophomphone retrouve la compétition face à Nancy en Coupe de la Ligue. A peine quitte-t-il l’échauffement que le public angevin réagit. Et lorsque le speaker annonce son entrée, l’accueil du public est énorme. Il l’avouera après la rencontre, c’est un souvenir qu’il gardera longtemps en lui !

Mal embarqué face à l’Olympique Lyonnais, avec deux buts de retard à la pause (1-3), le SCO se lâche après la pause. Un premier but de Karl Toko Ekambi et un second du capitaine Ismaël Traoré permettent aux Angevins de recoller et de tenir en respect l’une des meilleures équipes du championnat ! C’est aussi la première fois que les Angevins remontent deux buts depuis leur retour dans l’élite.

En cette fin d’année, les Angevins ont connu une période particulièrement difficile. Pourtant valeureux et volontaires, ils ont souvent manqué de réussite, joué de malchance ou parfois pas réussi à mettre l’intensité qu’ils auraient voulu. Il fallait du cran pour se sortir d’une série de 8 matchs sans victoires. Lors de cette 19ème journée de championnat, les Angevins y ont mis leurs tripes. Au coup de sifflet final, ils sont enfin récompensés de leurs efforts.

Bonus :
De toutes les images que l’on gardera de l’année 2017, celle-ci est au-dessus. Dans 5, 10, 15 ans, on se rappellera encore de cette ambiance magique et de ce mur noir et blanc.

Le 27.12.2017 à 09h29

Club