Stéphane Moulin : « heureux, pour les joueurs, pour notre public »

Le 21.12.2017 à 00h33

Matchs

Apaisé comme ses joueurs après une victoire qui se faisait attendre, le coach angevin est revenu sur le match de ce soir, dans laquelle les Scoïstes ont fait preuve de caractère.

Coach, comment se sent-on après une victoire qui se faisait tant attendre ?
« Je suis content, je suis heureux, pour les joueurs d’abord. Pour notre public et puis pour tous les gens qui travaillent pour le club. Quand on est embarqués dans une spirale comme ça, on fait tout pour en sortir. Parfois, toute la bonne volonté ne suffit pas mais ce soir, je suis heureux qu’ils aient été récompensés de la prestation qu’ils ont réalisée. »

Avec une situation difficile, quand on encaisse le premier but aussi tôt, il y a de l’inquiétude ?
« Il y a de l’inquiétude mais malgré notre première demi-heure difficile, je sentais qu’on était capables de passer. Mais on était aussi capables d’en encaisser un autre. On était trop souvent sur le fil du rasoir. Et c’est ce qu’on s’est attaché à changer à la mi-temps. L’ouverture du score nous évidement a rafraîchi mais je n’ai pas vu une équipe partir à la dérive. Elle s’est mobilisée, elle a montré du caractère, l’envie de rester où elle était. Et elle est allée chercher la victoire en toute logique. »

« La bataille va être longue, âpre. Mais on est prêts »

Vous êtes relancés dans cette course au maintien…
« La bataille va être longue, âpre. Mais on est prêts, même dans les moments très difficiles. J’avais dit qu’il fallait avoir du cran dans ce match-là. Il en a fallu encore plus après 10 minutes de jeu mais on ne s’est pas caché. On voulait montrer qu’on avait envoie d’atteindre l’objectif. »

On imagine qu’elle fait du bien celle-là !
« Oui, que la dernière victoire était il y a trop longtemps. Repousser toujours l’échéance à la prochaine fois… Je n’aime pas ce décompte. Il reste 20 matchs, 19, 18… A un moment donné il faut prendre les points et ce soir on les a pris. Ça nous permet de réattaquer 2018 avec beaucoup de motifs d’espoir. »

Quel regard portez-vous sur le jeu proposé par vos troupes ?
« On a quand-même beaucoup créé. On a déstabilisé Dijon. On a tiré 24 fois au but ce soir. On parlait du record de Paris. Nous Angers, toute petite équipe que nous sommes… Ce n’est pas rien, avec 11 tirs cadrés donc ça veut dire aussi que le gardien dijonnais a fait un grand match. J’ai aimé la manière dont les garçons s’y sont pris. »

« Je ne sais pas si on a besoin de souffler. Mais plutôt de savourer cette victoire »

Vous préféreriez enchaîner ou vous avez besoin de souffler ?
« Sincèrement, je ne sais pas si on a besoin de souffler. Mais plutôt de savourer cette victoire. Et le temps va nous permettre de le faire, malgré notre classement qui ne nous satisfait pas. Il ne fallait pas que la situation se dégrade. Elle s’est arrangée. Je regardais les 4 derniers matchs qu’on a effectués, qui ne se sont pas joués à grand-chose. On a fait 2 victoires, 1 nul, 1 défaite, pour une équipe qui ne va pas bien, ce n’est pas si mal que ça. »

Le 21.12.2017 à 00h33

Matchs