Stéphane Moulin : « une opportunité, il faut la saisir »

Le 12.12.2017 à 10h19

Matchs

L'enchaînement des matchs, la recherche de la victoire, la volonté de poursuivre le parcours en Coupe de la Ligue... Stéphane Moulin évoque dans les grandes largeurs, la rencontre de ce soir face au FC Metz, à 21H05 au stade Raymond Kopa.
 

Coach, comment aborde-t-on un match deux coupes entre deux matchs importants en championnat ?
« Avec les mêmes intentions, c’est-à-dire essayer de le gagner. Aujourd’hui, on ne doit pas regarder la compétition mais essayer de gagner des matchs. »

Quel regard portez-vous sur cette équipe messine qui était parvenue à l’emporter en championnat ?
« C’est une équipe qui est en crise de confiance. Tout simplement et il arrive souvent à ces équipes-là des choses comme ce week-end. Elle menait 1-0 et dominait le match de la tête est des épaules mais s’est fait rejoindre en fin de match alors qu’elle aurait dû gagner largement. C’est une équipe qui est composé de joueurs de qualité. C’est assez incroyable ce que les Messins vivent. Cela fait un peu penser à notre situation, moins dramatique pour nous. Ça paraît un peu irrationnel, au vu des contenus proposés, de se retrouver avec aussi peu de points. Malheureusement, il y a des périodes comme celle-là dont il est difficile de sortir. En tout cas, j’espère qu’on aura l’occasion de prendre notre revanche par rapport au match de championnat.

En cas de victoire, vous pourriez atteindre les 1/8èmes de Coupe de la Ligue pour la première fois, ça compte ?
« Oui, ça compte. Depuis quelques années, on est souvent dans « Il y a très longtemps que… » et il faut qu’on continue parce que c’est important d’écrire des lignes comme ça. Ce ne sont pas des titres, mais c’est important. »

« C’est en fonctionnant de la sorte qu’on va réussir dans notre entreprise »

C’est un objectif ?
« On ne peut pas faire de cette compétition un objectif mais on a un match à disputer chez nous et il faut qu’on le gagne. On en a besoin. On a une opportunité, il faut la saisir. Mais il ne faut pas croire que ce sera simple. J’ai vu les derniers matchs des Messins. Je peux vous dire que ce ne sera pas simple. »

La coupe vous avait servi à vous relancer en janvier dernier, ce peut être le cas ce soir ?
« Pourquoi pas ? On est prêts à tout prendre mais il faut aller chercher les choses. Il faut les provoquer. Samedi, c’est ce qu’on a fait. Ça n’a pas marché mais c’est en fonctionnant de la sorte qu’on va réussir dans notre entreprise. »

Vous comptez vous appuyer sur la très bonne seconde période face à Montpellier ?
« La deuxième mi-temps était bonne. La première n’était pas mauvaise. Elle était difficile parce qu’on a effectué un travail d’approche et un travail de sape. On l’oublie souvent, on regarde souvent que les buts et les tirs. Mais il y a eu une approche intéressante avant la pause. Il a fallu trouver les bons repères, les bonnes distances pour bien utiliser le 4-4-2 en losange. A nous de trouver la meilleure formule, d’essayer des choses et de les confirmer. »

« Redonner de la fraîcheur pour leur permettre d’être dans les meilleures conditions demain, mais aussi dimanche et mercredi »

Et est-ce que l’enchaînement des matchs aura de l’importance dans vos choix ?
« On ne peut pas occulter qu’il y a 4 matchs en 10 jours. Les joueurs sont des professionnels mais il y a eu beaucoup d’énergie dépensée. Je ne dois pas uniquement me projeter sur la valeur individuelle des joueurs mais aussi sur sa valeur athlétique. Il faut que ce soient des joueurs frais, capables de mettre la même intensité, remettre ça dimanche et remettre ça mercredi.

Et comment se passent les entraînements ?
« On ne peut pas vraiment travailler dans ces enchaînements. On l’avait très bien fait la semaine dernière. On avait bien préparé le match. Les gars étaient dans une très belle énergie. Là, l’objectif, c’est redonner de la fraîcheur pour leur permettre d’être dans les meilleures conditions demain, mais aussi dimanche et mercredi.

Le 12.12.2017 à 10h19

Matchs