Stéphane Moulin : « L’envie d’avoir envie »

Le 10.12.2017 à 00h05

Club

Retrouvez la réaction de Stéphane Moulin au sortir de la rencontre, le SCO est en bonne voie.

Stéphane, comment juges-tu cette soirée ?
« Ce n’est pas une mauvaise soirée, c’est la situation dans laquelle on est qui fait que ce n’est pas suffisant. Mon regret, c’est d’avoir trouvé la faille, à plusieurs reprises et ne pas avoir concrétisé ces opportunités. Pour le reste, sur l'investissement ce qu’on avait mis en place. J’ai vu des joueurs qui ont donné une réponse sur l’envie d’avoir envie. »

Face à la meilleure défense du championnat, vous avez réussi à exister !
« C’est un vrai coffre-fort, bien huilé. Chacun sait ce qu’il a à faire avec des joueurs forts. Il faut trouver les failles. Je trouve qu’on avait utilisé le bon système pour les bousculer. Je pense qu’ils ont été perturbés plus que d’habitude. Malheureusement, ça n’a pas suffi pour gagner. Il faut se contenter de ce point. On n’est pas heureux mais on avait dit qu’un match ne suffirait pas à nous remettre dedans et on va lutter jusqu’à mi-mai. »

Il manquait ce soir, encore un petit brin de réussite…
« Je ne vais pas revenir sur la réussite parce que je sais qu’elle va tourner. On est en trop gros déficit pour que ça reste comme ça jusqu’à la fin de la saison. En toute objectivité, on paye assez cher le moindre petit grain de sable en ce moment. On est en train de vivre une situation qu’on n’avait pas connue. Mais par rapport à la place à laquelle on était au début du match, j’ai bien aimé la manière dont les garçons s’y sont pris. Je les ai vus joués comme je l’espérais, sans état d’âme et sans se poser de questions. »

Qu’avez-vous pensé de la prestation de Romain Thomas devant la défense ?
« Il s’en est plutôt pas mal sorti. Je suis un peu trop je pense, obligé de tenter des coups de poker. Parfois on gagne, parfois on perd. On a tenté autre chose. Ça aurait été validé par un succès mais je ne suis pas mécontent de sa performance. C’est important ce que je vais dire. Quand on ressent l’état d’esprit des joueurs, peu importe ce qu’on leur demande pour l’équipe. Il a estimé pour le bien de l’équipe, qu’il devait se dévouer sans aucun souci. Il a donné la priorité à l’équipe, c’est exactement dans cet esprit que j’aime voir les joueurs. »

Et du duo d’attaque ?
« Il y a eu des bonnes choses, j’aurais aimé voir ce tandem face à un bloc moins solide. Ils ont pesé. Ce n’était pas forcément une partie de plaisir pour Montpellier. On a proposé des choses. Dans notre situation, ce n’est pas toujours évident d’entreprendre comme on l’a fait. Quand on garde cet état d’esprit d’entreprise, on peut espérer que ça finisse par passer. »

Le 10.12.2017 à 00h05

Club