#RCSASCO : Strasbourg passé à la loupe

Le 27.10.2017 à 12h16

Matchs

Après un  démarrage difficile, le Racing Club de Strasbourg semble avoir trouvé un bon rythme et vient de faire tomber deux grosses écuries. Nice et Saint-Etienne. On fait le point ce midi sur ce qui attend les Angevins à la Meinau, qui sera d’ailleurs à guichets fermés pour la rencontre.

Le début de saison. Strasbourg s’est relancé

A l’exception du succès à domicile contre le LOSC pour le premier match à domicile depuis le retour du club dans l’élite, Strasbourg a connu une entame de championnat difficile. En revanche, depuis la 8ème journée, il semble que le déclic ait eu lieu. Cela fait ainsi 4 matchs, toutes compétitions confondues, que le les Alsaciens n’ont plus connu la défaite. Surtout, ils ont fait consécutivement déjouer 3 grosses écuries du championnat. Marseille,3-3 à la Meinau dans un match fou. Nice, victoire 2-1 à l’extérieur. Et Saint-Etienne, au terme d’une séance de tirs au but en Coupe de la Ligue.

L’équipe. Laurey a trouvé son dispositif

Tactiquement, Thierry Laurey a changé son fusil d’épaule depuis le déplacement à Dijon, match qui a lancé la série alsacienne d’invincibilité. Après avoir opté pour un système en 4-2-3-1, il semblerait que le technicien du Racing ait trouvé le bon équilibre dans un 4-4-2 en losange qui permet de faire jouer Jonas Martin un cran plus haut au milieu, juste derrière les attaquants à la place de Benjamin Corgnet dans le précédent dispositif. Une position de meneur de jeu qu’il affectionne (15 passes amenant un tir depuis le début de saison). Et malgré un soutien défensif en moins, Jean-Eudes Aholou se révèle depuis plusieurs matchs et soulage régulièrement la charnière Mangane (s’il est de retour) – Koné.

Le duo : Liénard-Da Costa

Cette saison, Strasbourg a inscrit 11 buts… Et sur 7 d’entre eux, on retrouve à la passe ou à la conclusion soit Dimitri Liénard (2 réalisations/2 passes décisives), soit Nuno Da Costa (3 réalisations). Des statistiques qui font de ce duo, une arme redoutable pour les pensionnaires de la Meinau. Mais au-delà des chiffres, il reflète l’alchimie naissante entre les anciens, présents en National il y a trois ans, et les jeunes éléments arrivés cet été et sur lesquels le Racing a misé pour se maintenir en Ligue 1 Conforama.

La stat. Lala, renfort offensif

A Strasbourg, le couloir droit devra être particulièrement surveillé car depuis le début de saison, l’arrière droit qui évoluait à Lens la saison dernière, Kenny Lala, apporte très régulièrement le surnombre. Il est d’ailleurs le joueur qui touche le plus de ballons dans son équipe depuis la première journée (70 par match en moyenne) et a déjà délivré deux passes décisives.

Crédit photo : RC Strasbourg Alsace

Le 27.10.2017 à 12h16

Matchs