#SCOOL : Lyon passé à la loupe

Le 29.09.2017 à 11h39

Matchs

Dimanche, il ne fait aucun doute que l’OL débarquera à Angers avec la volonté de retrouver le goût de la victoire, après 5 matchs sans. Il faudra donc batailler face à une équipe jeune et certainement encore en recherche d’automatismes mais dont le potentiel est énorme. Présentation des forces en présence.  

Le début de saison. Pour briser la série
Angers recevra ce week-end la troisième meilleure attaque du championnat, celle de l’Olympique Lyonnais dont le début de saison n’est peut-être pas encore au niveau des ambitions européennes du club. Mais dans le jeu, les prémices d’une animation offensive léchée se font sentir ! Les Gones sont d’ailleurs les premiers à avoir réellement fait douter Paris, le champion de France en titre, cette saison. C’est finalement à cause d’un manque de réussite (1 barre transversale et 2 C.S.C) qu’ils ont dû rendre les armes. Ajoutez à ces promesses, une série de 4 matchs sans victoire et vous devinerez rapidement l’appétit des hommes de Bruno Génésio lorsqu’ils se présenteront dimanche au stade Raymond Kopa.

L’équipe. De plus en plus jeune
Le onze Lyonnais fait sans doute partie de ceux qui ont connu le plus de modifications au cours de l’été 2017. 3 nouveaux joueurs (Mendy, Marçal et Tete) ont débarqué dans le Rhône pour se partager les flancs de la défense. Jérémy Morel a lui permuté et retrouvé une position plus axiale, en charnière avec Marcelo. Une ligne plus haut, c’est Tanguy Ndombele qui s’est très rapidement imposé aux côtés de Lucas Tousart. Et devant, 2 des 3 attaquants n’étaient pas à l’OL l’an passé : Mariano Diaz et Bertrand Traoré. Un recrutement clairement orienté vers des éléments talentueux, mais avec une grosse marge de progression, car très jeune. A titre de comparaison, la moyenne d’âge est de deux ans inférieure entre le dernier onze aligné en championnat, à Dijon (23ans et 8 mois), et celui qui était sur le terrain lors du dernier Angers-Lyon en avril dernier (25 ans et 8 mois).

Le joueur. Nabil Fekir
A Lyon, il y a Mariano Diaz, mais il y a aussi et surtout Nabil Fekir qui réalise sans aucun doute son meilleur début de saison en carrière. Le chef d’orchestre des manœuvres lyonnaises, jamais à court d’inspiration, a déjà inscrit 5 buts et délivré une passe décisive. Lui qui n’a pour le moment pas manqué une seule minute de championnat cette saison reste le danger numéro 1 de l’OL.

La stat. Précision offensive
Lyon fait partie des équipes les plus justes de cette Ligue 1 Conforama. L’OL est la seconde équipe qui cadre le plus ses frappes (39%), elle est aussi, à égalité avec le PSG, l’équipe qui a le pourcentage de passes réussies dans le dernier tiers du terrain le plus élevé. 

Le 29.09.2017 à 11h39

Matchs