Mateo Pavlovic « Très heureux de rester ici, dans cette famille angevine »

Le 15.08.2017 à 17h28

Joueurs

Mateo Pavlovic « Très heureux de rester ici, dans cette famille angevine »

Désormais lié au SCO jusqu’en 2020, Mateo Pavlovic revient sur son adaptation à Angers… Et il semblerait que le défenseur au catogan s’y sente particulièrement bien !

Première question pour toi Mateo, qu’est-ce que représente cette prolongation ?
« Je suis très heureux de rester ici, dans cette famille angevine. Je me sens bien, j’aime jouer pour le SCO et je pense que c’est une bonne chose pour moi de prolonger, pour progresser. Quand on joue des matchs, on grandit… Je vais continuer à travailler dur et j’espère que je vais continuer à jouer.

Que retiens-tu de la saison dernière ?
« La saison dernière était très bonne, avec la finale de la Coupe de France. On a aussi terminé à une bonne place au classement. Mais on doit essayer de faire en sorte que chaque année soit meilleure. Même si cette saison, ce sera difficile de faire mieux que l’année dernière, on continue à travailler dur et nous sommes prêts pour nos objectifs de l’année. »

 

« Que chaque année soit meilleure »

 

Pendant quelques matchs, tu as joué en attaque… Sans revenir sur un épisode qui a largement été commenté, cela montre surtout que tu es quelqu’un qui se donne à fond pour l’équipe ! C’est quelque chose d’important pour toi ?
« Bien sûr ! Je suis un footballeur professionnel et lorsque le coach me demande quelque chose et qu’il pense que je peux le faire, je le fais.  Même si c’est pour jouer gardien de but (rire). Dans le foot, il faut être prêt pour tout ce qui peut arriver et répondre présent ! »

Comment as-tu pris la décision de prolonger ?
« Je vois mon futur ici, à Angers, parce que j’aime bien le mode de vie et j’aime le football qui est développé par le SCO. Le championnat français est l’un des meilleurs au monde avec certains des meilleurs joueurs du monde. C’est aussi pour ça que je voulais continuer ! Je me sens bien également dans la ville, quand je viens au centre d’entraînement ou chez moi… J’apprécie comment les gens vivent ici. »

 

« J’arrive à comprendre beaucoup de choses maintenant en français »

 

Est-ce que tu t’es fixé des objectifs personnels ?
« Pas vraiment parce que je veux avancer pas à pas. A chaque match que je joue, j’essaye d’être le meilleur possible et après je pense au suivant. C’est comme cela que je fonctionne, en prenant les matchs les uns après les autres. Je n’ai pas d’objectif personnels, je veux juste aider et être important pour l’équipe »

L’interview est réalisée en anglais, mais on aurait presque pu la faire en français, non ? Te sens-tu plus à l’aise avec la langue ?
« J’arrive à comprendre beaucoup de choses maintenant en français. Ce qui est encore un peu difficile, c’est de parler. Je continue à prendre des cours parce que je trouve qu’être capable de parler plusieurs langues est une bonne chose… Et c’est aussi important sur le terrain, quand le coach donne des consignes. Par rapport à mon premier match, la saison dernière, c’est plus facile quand je joue maintenant ! »

Comment ça se passe pour toi dans le vestiaire ?
« Ça fait un an que je suis ici, je connais mieux les joueurs et c’est plus facile d’avoir des conversations. Je me sens très très bien et j’ai de très bonnes relations avec tout le monde. »

Les joueurs t’appellent tous « brate » (se prononce « braté »), c’est un mot qui vient de ta langue maternelle, comment pourrais-tu le traduire ?
« Ça veut dire Frérot (sourire) ! »

Le 15.08.2017 à 17h28

Joueurs